La MSA Grand Sud remet des kits bucco-dentaire au Secours populaire

Mis à jour le 22/03/2021

La MSA Grand Sud a remis un stock de kits bucco-dentaire à son partenaire le Secours populaire, à l'occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire samedi 20 mars 2021. Le Secours populaire distribuera les kits auprès des familles agricoles en situation de précarité.

 
La présidente de la MSA Grand Sud Sophie Bonnery, et Laurent Gautron directeur comptable et financier, ont remis les kits à Roger Salvador, secrétaire général du secours populaire de l'Aude, dans les locaux de la MSA vendredi 19 mars.

Au même moment, dans les locaux de la MSA à Perpignan, Denis Ramet directeur général de la MSA Grand Sud, Suzanne Rodenas sous-directrice, Céline Camgrand-Vilaprésidente du comité départemental de l'échelon local des Pyrénées-Orientales, ont remis ces kits à Aurélie Robic directrice du Secours populaire.

300 enfants (issus de familles précaires) de notre circonscription recevront une trousse équipée d'une brosse à dents et d'un gobelet. 


 

La MSA Grand Sud est fortement engagée dans la prévention qui permet d'éviter le renoncement aux soins dentaires pour des raisons financières. En France, le taux de renoncement moyen aux soins dentaires pour des raisons financières est de 16,8 % [Rapport d'activité CNAM 2018, selon une enquête EHS-ESPS de 2014].
La santé bucco-dentaire constitue un marqueur important des inégalités sociales. Ces inégalités se traduisent dès l'enfance avec des parcours préventifs moins fréquents chez les populations touchées par la précarité.
Plus de 1 600 personnes ont bénéficié d'un examen pris en charge à 100 % par la MSA Grand Sud en 2019. 


Le Secours populaire fait de l'accès aux soins l'une de ses priorités. La prévention est un des meilleurs moyens pour éviter les problèmes de santé, y compris bucco-dentaire. Aussi, la plupart du temps, les personnes ne sont  pas informées de leurs droits.
Le Secours populaire de l'Aude recherche actuellement des professionnels de santé, en exercie ou non, pour animer un pôle santé où les personnes seront écoutées et accompagnées dans leurs démarches administratives.