Nouveau TESA : oui, mais…

Mis à jour le 12/10/2017

Un nouveau TESA entre en vigueur en janvier 2018 mais pour l'utiliser vous devez adhérer à ce service avant la fin de l'année 2017.

Un nouveau TESA, pour qui ?

Le nouveau TESA s'adresse prioritairement aux petites entreprises agricoles qui ne sont pas équipées d'un logiciel de paie adapté et qui n'ont pas recours à un tiers déclarant. Il peut être utilisé par les employeurs pour gérer leurs salariés en CDI (jusqu'à 20 CDI) ou en CDD. Si elle le souhaite, l'entreprise peut utiliser conjointement le nouveau TESA pour une partie de ses salariés et la DSN pour l'autre.
Faites-vous le bon choix ?
Le nouveau TESA est un téléservice. Vous ne pouvez l'utiliser que sur internet. Il proposera de nouvelles fonctionnalités permettant de répondre aux obligations de la DSN. À partir des informations recueillies, les données DSN seront transférées directement par la MSA vers les autres organismes sociaux concernés : Pôle emploi, caisses de retraite complémentaire, institutions de prévoyance, etc.
Il intègre également : la déclaration d'embauche et la modification du contrat de travail, l'émission des bulletins de paie et documents RH, le récapitulatif mensuel et la facture de cotisations.
Par contre, il n'intègre ni le calcul des congés payés, ni celui des indemnités journalières lors d'arrêt maladie ou d'accident du travail. C'est à l'employeur de les calculer.
C'est l'employeur qui saisit les données, contrairement au système de l'appel chiffré envoyé par la MSA, et il est responsable des données déclarées. Lui seul peut les modifier.
Besoin d'aide ?
Jusqu'au mois de janvier, vous pouvez contacter les équipes de la MSA afin de vous aider à bien vous approprier le nouveau TESA.


Consultez la page Nouveau TESA