Editorial

Mis à jour le 06/04/2018

La MSA est encore et toujours la maison commune du monde agricole pour sa protection sociale au sens large. Elle l’est d’autant plus pour accompagner quand la situation est difficile.

J’en veux pour preuve les différentes actions que nous menons au quotidien au plan local pour aider nos ressortissants et la mobilisation de nos élus et de nos personnels sur des situations individuelles pour accompagner, aider, trouver des solutions, solliciter des partenaires ou à l’inverse répondre aux sollicitations de partenaires.

J’en veux également pour preuve  l’implication de la MSA sur 2 situations différentes qui ont affecté, à des degrés différents, nos 2 départements.

Sur les Pyrénées-Orientales, l’accident de bus qui a eu lieu en décembre dernier à Millas a cruellement frappé, entre autres, des familles ressortissantes de la MSA. A côté de beaucoup d’autres, notre mobilisation, sous l’égide des élus du conseil d’administration, a été et reste totale, pour, dans le cadre de notre mission, faciliter la vie de ces familles.  

Sur l’Aude, la révision du classement des zones défavorisées pour l’attribution de  primes PAC, établie sur des bases difficilement compréhensibles, a conduit un collectif d’agriculteurs de l’Ouest Audois à se tourner vers la MSA pour exprimer sa détresse. J’ai personnellement reçu ce collectif pour entendre leur désespoir et mettre en œuvre au niveau de la MSA un certain nombre d’actions. J’ai mis en oeuvre ces actions conformément à mon engagement auprès de ces agriculteurs.

Cette implication de la MSA est également vraie au niveau national :

L’aide au répit, action innovante qui a été un vrai succès en 2017 pourrait être reconduite en 2018 au bénéfice d’agriculteurs en situation d’épuisement professionnel.

Le fonds d’accompagnement au passage au micro BA des exploitants antérieurement au forfait, demandé par la profession agricole et confié à la MSA devrait couvrir tous les besoins

Les prises en charge de cotisations qui permettent année après année de soutenir et relancer des exploitations agricoles ont été en 2017 d’un montant de 440 000 €.

Je ne peux pas résumer en quelques mots toute l’action de la MSA, que ce soit sur le terrain individuellement ou collectivement, mais je veux que vous sachiez que vous pouvez à tout moment compter sur la présence et l’appui de la MSA pour faire face à l’adversité.

Au moment où j’écris ces lignes, des actes insupportables viennent de se dérouler sur  le département de l’Aude et mes pensées vont aux victimes et à leurs familles.

Claude Bertolotti
Président MSA Grand Sud