Nouveau TESA, comment bien démarrer

Mis à jour le 06/04/2018

Face aux nouvelles obligations déclaratives, la MSA a développé une solution simple et gratuite d’embauche : le Nouveau TESA pour les employeurs occasionnels et les petites entreprises agricoles.

Les grandes lignes du nouveau TESA

Le nouveau TESA permet de gérer vos salariés en CDD et en CDI (jusqu’à 20 CDI), de réaliser l’ensemble des formalités liées à une embauche, de produire la facture mensuelle des cotisations dues à la MSA, de répondre aux normes et aux obligations de la DSN et de gérer le prélèvement de l'impôt à la source prévu en 2019.


 

Les étapes pour l’utiliser :
 

1 – adhérer dès maintenant : enregistrer vos informations qui seront ensuite validées par la MSA.

Conseil : adhérer tôt afin de pouvoir embaucher vos saisonniers ! La MSA valide les adhésions chaque début de trimestre. Adhérer avant mi-juin pour embaucher à partir de juillet.



2 – Embaucher à partir du 1er juillet
Conseil : vous trouverez les informations sur les conventions collectives dans l’aide en ligne. Par contre, la MSA n’ayant pas de compétences en matière de droit du travail, vous devez consulter la Direccte pour les questions relatives au droit du travail.

Conseil : vous êtes responsable des informations saisies. Soyez précis sur l’emploi occupé. Cela vous rendra service en cas de difficultés avec votre salarié !

 

Plus de 600 employeurs sur le territoire Grand Sud ont déjà adhéré au nouveau TESA. Ce dernier reste une solution simple pour embaucher. Sur l’Aude, vous pouvez aussi vous décharger entièrement des formalités sur le groupement d’employeurs départemental Agri11.



 

Une question ? Contactez-nous


- Trouvez des conseils auprès de la MSA Grand Sud au 04 68 11 76 76 aux heures de bureau.




- Téléphonez à l’assistance internet au 04 71 64 57 42, du lundi au jeudi de 8h15 à 17h sauf le vendredi 16h. Les conseillers, formés à l’utilisation du nouveau TESA, vous aideront écran par écran.



- Parcourez les informations dans les aides en ligne du téléservice tout au long de votre saisie.



- Consultez le site dédié au nouveau TESA : https://nouveau-tesa.msa.fr pour lire les conseils, visionner les tutoriaux vidéos et trouver des réponses dans la Foire Aux Questions.

Accompagner les employeurs

« Nous se sommes pas formatés pour être rapides à intégrer ces nouveautés. ». « Je suis inquiet. » « Heureusement qu’il y a le nouveau TESA et que vous êtes là. L’angoisse viendra quand on sera seul devant notre ordinateur. Comment ferons-nous ? » « Aujourd’hui, nous vous remercions de venir pour que nous vous posions des questions. Nous apprécions d’avoir des contacts autres qu’administratifs. »  Les réactions des participants aux présentations du téléservice organisées par la MSA ont montré l’utilité de ces rencontres. Depuis mi-février, la MSA Grand Sud a présenté le nouveau TESA, chaque mardi matin dans ses locaux et dans les locaux des caves ou coopératives qui en faisaient la demande. Près de 800 employeurs y ont participé.

Ce qu’ils en disent, un soir de mars, à la cave Dom Brial à Baixas :

Renée CONDORET, gérante

« La paperasse a toujours gêné les agriculteurs. Il faut démystifier le nouveau TESA. La présentation de la MSA est claire lorsqu’on pratique assez les téléservices. On doit pouvoir s’y remettre sans difficultés. J’ai déjà adhéré au téléservice. Mais est-ce que je pourrai établir le bulletin de salaire de mon permanent ? Je suis dans le vide. Cela me préoccupe. »

Pierre FONS, viticulteur
« Nous avons tellement de démarches à faire que j’ai développé une phobie administrative. Parmi les vendangeurs que nous embauchons, la moitié ont un problème financier : ils veulent être payés en espèces ou par chèque, demandent une avance sur salaire, sont interdits bancaires. Comment le faire avec le nouveau TESA ? Si c’est trop compliqué d’embaucher une personne (parce qu’elle est dans une situation particulière : chômage,…), même si humainement on voudrait bien, on ne l’embauchera pas. En fait, notre problème est le manque de temps. Lorsque je créerai mon nouveau TESA, est-ce que je pourrai décrocher mon téléphone pour avoir une réponse ? Les vignerons sont à la peine. Nous avons encore du travail à faire avec la MSA pour que le TESA reste un service. »