remise prix APJ

APJ : les jeunes de Grand Sud se distinguent

Mis à jour le 23/04/2019

Avec son dispositif d’Appel à Projets Jeunes (APJ), la MSA accompagne les jeunes de 13 à 22 ans. Ces derniers reçoivent un coup de pouce financier pour réaliser leurs idées autour des thématiques liées à la culture, la santé et le vivre ensemble. Certains projets, primés localement, sont ensuite sélectionnés pour concourir au niveau national. Cette année, la moisson fut très fructueuse sur nos deux départements.

Sur les quatre dossiers primés par la MSA Grand Sud, trois ont brillé lors de la cérémonie de remise des prix au plan national au Salon International de l'Agriculture.

* Les jeunes d'Aragon (Aude) ont remporté le 1er prix avec "Champ libre à la solidarité", douloureuse histoire du réveil de leur village dévasté en une seule nuit par les inondations. Face au désastre, ils choisissent l'espoir. Ils décident de Mutualiser la Solidarité en Actions : tombola, dégustation,… Ils sont déterminés à redonner vie à leur commune et à leur terroir.

* Les jeunes de Souilhanels (Aude) ont gagné le 3e prix des 18-22 ans et le prix spécial SOLIDEL avec "Handidanse". Ils ont créé, au sein de leur lycée, un spectacle avec des élèves et des personnes en situation de handicap. Ils veulent surprendre le public avec une expérience artistique qui prône la tolérance et l'ouverture.

* Les jeunes de Céret (PO) ont reçu le prix Coup de cœur Santé et le Prix spécial AVMA avec "Action solidarité entre jeunes". Avec leur projet, ils aident les enfants gravement malades en France à s'évader une journée. Ils ont récolté de l'argent pour leur offrir une journée d'activité (thérapie récréative).


 
Jean Claude Delseny, Président du Comité Départemental de l'Echelon Local des Pyrénées-Orientales, Président du Comité Paritaire d'Action Sanitaire et Sociale, élu du canton de Sournia
« La MSA, avec ses actions auprès des jeunes, comme le Trophée Prévention Jeunes et les Appels à Projets Jeunes, mène une action de fond.
Aujourd'hui les jeunes sont souvent désorientés. Les APJ permettent aux jeunes, souvent ruraux, qu'ils soient du secteur agricole ou non, de revenir à la réalité de la vie, de voir la vie autrement que devant un écran. Nous recevons énormément de projets intergénérationnels, de jeunes qui accompagnent les personnes âgées, qui vont à leur rencontre, et c'est une belle œuvre.
Les agents de la MSA mettent en valeur les animateurs intervenant dans les communes, dans les CCAS, PIJ, etc, autant que les jeunes. Je suis admiratif du travail énorme effectué par les acteurs de la vie sociale vis-à-vis des jeunes.
Les APJ permettent à la MSA d'être reconnue dans les communes, car peu d'acteurs y sont présents. Or la MSA est un acteur du territoire rural. Elle est à la pointe car nous sommes sur le terrain et notre présence sur les territoires doit être maintenue.
 »